Vérité pour Tous
Bienvenue, Visiteur
Accueil » 2014 » Février » 28 » 3000 bédouins expulsés en janvier 1972 par Ariel Sharon : où sont les réparations ?
01:16
3000 bédouins expulsés en janvier 1972 par Ariel Sharon : où sont les réparations ?


Une nouvelle est totalement passée inaperçue dans les médias français dominés par le sionisme, et pour cause : l'expulsion de 3000 bédouins en janvier 1972 décidée par Ariel Sharon, qui fut jusque là cachée par l'armée israélienne. Cette expulsion fut faite sans ménagement en plein hiver, alors que les tribus bédouines avaient le malheur de se trouver sur le chemin d'un exercice militaire. Les Bédouins n'eurent pas la possibilité d'emmener avec eux leurs biens et surtout les plus faibles des leurs : ce sont 40 personnes, la plupart du temps des bébés, des enfants et des vieillards, qui sont mortes sur place. Des morts supplémentaires, encore, encore et encore, encore et toujours, parmi des montagnes de morts, sur le compte de l'armée israélienne implacable et sans cœur, motivée par le racisme israélien au nom de la lutte contre le racisme nazi ! Bref, pire que du nazisme inversé, si l'on admet que le racisme nazi fut, comme Vincent Reynouard le prétend avec pertinence, totalement non-violent à l'égard des autres races, et ni plus ni moins que la prétention d'un sens supérieur du bien commun motivé par le sacrifice individuel au service de la communauté, plutôt que par un égoïsme centré sur sa seule personne ou famille. Bref, même en faisant un effort de conditionnement intellectuel pour croire à la « shoah », on se demande bien à quoi sert « le devoir de mémoire » si c'est pour perpétuer un racisme des plus violents...

La source de cette information est inattaquable puisque ce sont des militaires Juifs eux-mêmes. Le journal israélien Haaretz publia ensuite le premier l'information le 12 février dernier (voir l'article complet sur cette page), et d'autres journaux comme le journal anglais The Telegraph suivirent. JSS News a lui aussi bien pris soin de la cacher, trop occupé à rendre hommage au boucher Sharon justement, et a dresser ses listes de Goys coupables d'avoir fait un simple geste mal interprété en public, et coupables de rire avec un humoriste qui leur donne un peu de joie dans ce triste monde, dominé par un racisme anti-Goy insupportable et permanent. Cet énième crime d'Ariel Sharon caché par les médias français n'empêchera pas JSS News et toute la communauté sioniste de se plaindre des médias coupables d'être pro-Arabes... Cet aveuglement sidérant est celui de gens qui inversent systématiquement la réalité en leur faveur, et dont on peut donc dire objectivement qu'ils sont des cerveaux malades ! Citons Hervé Ryssen sur l'inversion accusatoire juive : « Il suffit d'observer la production culturelle du judaïsme pour se rendre compte que ce sont bien les juifs eux-mêmes qui n'ont de cesse de projeter sur l'humanité des crimes inavouables. En les lisant avec un miroir, tout devient très simple et très lumineux. » (voir son livre « Le Miroir du Judaïsme »).

Peut-on dire qu'il s'agit là d'une maladie juive, ou bien seulement sioniste, ce dernier étant alors considéré comme un Judaïsme dévoyé ? Nous n'en savons rien, nous ne saurions dire si Ryssen a raison en disant que c'est le Judaïsme qui est intrinsèquement mauvais. Mais nous nous posons sérieusement la question tellement nous trouvons la communauté juive bien trop discrète face aux outrances de ses élites. Mais nous sommes aussi à leur écoute, dans l'espérance d'un rejet public massif des Juifs à l'égard de leur élites insupportables.

Car cette information de 3000 bédouins expulsés par Israël en 1972, révèle un égoïsme particulièrement détestable dans le contexte de la décision de l'Espagne d'octroyer la nationalité espagnole aux descendants des Juifs expulsés en 1492. Si les Juifs dans leur majorité n'arrivent pas à voir le deux poids deux mesure répugnant dans cette décision espagnole, alors nous en conclurons que le Judaïsme est intrinsèquement mauvais, et ils pourront alors nous traiter d'antisémites, nous le prendrions comme un compliment ! Car nous n'arrivons pas à comprendre comment on ne peut se sentir mal à l'aise face à la réparation du gouvernement espagnol accordée après plus de 500 ans aux seuls petits « chouchous » de la classe, qui n'ont décidément aucun sens du pardon ! Nous n'arrivons personnellement pas à concevoir que l'on puisse s'accrocher avec autant de hargne à de telles rancœurs 500 après. Nous ne nous sentirions même pas concernés. Nous n'avons clairement pas un tel sens de la race et du sang éternels ! Il est vrai que le Judaïsme est la seule religion qui se transmet par la mère...

Oui, notre mentalité, dont nous sommes heureux et fiers, est différente. Nous serions à la place des Juifs, nous nous sentirions aussi extrêmement gênés vis-à-vis des autres communautés, notamment vis-à-vis des Musulmans, eux aussi expulsés d'Espagne. Mais aussi vis-à-vis tout simplement de toutes les communautés humaines ; car l'histoire de l'humanité dans son ensemble n'est bien qu'une longue litanie ininterrompue de guerres, d'expulsions, de colonisations, de massacres. Et la seule conclusion que l'on peut tirer de cette suite sans fin, est que tout le monde a joué tour à tour le rôle du bourreau et de la victime. Autrement dit : 1 partout, la balle au centre ! Permettant ainsi un pardon général, et un nouveau départ sur des bases de Paix.

Comment dans ce constat, accepter que des réparations soient accordés uniquement à soi ? Nous serions à la place des Juifs, nous aurions honte d'être ainsi toujours les seuls privilégiés, et soit nous refuserions cette faveur, soit nous réclamerions la même faveur pour les Musulmans. Et nous aurions honte d'avoir droit à des réparations pour avoir été expulsés d'un pays il y a 500 ans, alors qu'Israël expulse de son côté des Palestiniens, des Bédouins et autre Goys à tour de bras depuis la création de cet Etat va-t-en-guerre en 1948. Heureusement des Gilad Atzmon et des Jacob Cohen s'expriment clairement et sans fard, et nous donnent espoir. Mais ils sont bien seuls, et il va bien falloir à un moment donné que les Juifs se réveillent massivement et fassent un choix : celui de l'obscurité, ou celui de la Lumière. Si le Judaïsme peut s'interpréter positivement, alors nous en sommes ravis. S'il est intrinsèquement mauvais, alors nous en prenons acte, et il ne faudra pas venir pleurnicher avec un prétendu antisémitisme. D'ailleurs peut-on critiquer librement une religion, ou cela n'est-il possible que contre les Catholiques et les Musulmans ?

Nous en avons marre de cet égoïsme crasseux, prétentieux et arrogant. Nous en avons marre de cette victimisation basée sur l'arnaque et la veulerie. Nous voulons vivre dans un Monde où les Peuples se respectent, s'estiment, s'apprécient, et se considèrent comme parfaitement égaux en droits les uns les autres. Les Juifs en sont-ils capables ? C'est à eux de répondre, de manière claire, nette, tranchée, la main sur le cœur.
Visualisations: 564 | Ajouté par: veritepourtous | Note: 0.0/0
Nombre total de commentaires: 0
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent ajouter des commentaires
[ Inscription | Connexion ]