Vérité pour Tous
Bienvenue, Visiteur
Accueil » 2014 » Janvier » 2 » Sionisme : le mythe des 6 millions depuis 1900 !
01:37
Sionisme : le mythe des 6 millions depuis 1900 !

(Cliquez pour agrandir)

Au delà de l'impossibilité physique et chimique de la « Shoah », on peut se poser la question du contexte dans lequel est apparu ce mythe de 6 000 000 de morts. Le livre The First Holocaust de Don Heddesheimer – évoqué par Robert Faurisson dans le documentaire Robert Faurisson, un Homme, de Paul-Éric Blanrue – et d'autres sources donnent une réponse à cela. On s'aperçoit que le chiffre de 6 000 000, ou de plusieurs millions, apparaissent régulièrement dans les déclarations et propagandes juives et notamment sionistes, depuis même avant 1900, bien avant donc la 2nde guerre mondiale et le mensonge des vainqueurs ! Nous ne serions remonter plus loin, notamment dans la théologie juive, mais les nombreuses références à des millions de Juifs en souffrance et sous la menace d'un Holocauste dans telle ou telle partie du monde depuis le début du 20è siècle, montrent à quel point ce mythe fait partie depuis bien longtemps au moins de la propagande sioniste, et peut-être de la religion juive elle-même. Nous listons sur cette page une partie de ces références, et nous enrichirons cette liste dans l'avenir. Le lecteur qui souhaiterait faire une étude plus approfondie pourra consulter les sources suivantes :

- Le livre The First Holocaust, téléchargeable sur bittorrent
- L'excellent site antisioniste Zioncrimefactory.com
- Le blog winstonsmithministryoftruth
- Ce site russe qui liste de nombreuses références en anglais
- La vidéo "SIX MILLION JEWS" reference in ten newspapers between 1915 - 1938 (HD) sur Youtube

En parcourant ces références, l'on constatera qu'au début du XXème siècle, les organisations juives américaines souhaitaient surtout récolter de l'argent. Leur message était en substance : « des millions de dollars pour aider 6 millions de juif en souffrance » ! Puis ce message se transforma rapidement. Les organisations sionistes virent dans ces 6 millions de Juifs sous la menace d'un « Holocauste », un formidable élément de victimisation qui devint le pilier d'une propagande mondiale en faveur d'un état israëlien. On ne pourra que constater la réussite totale de cette ignoble machinerie de propagande au sortir de la seconde guerre mondiale, établissant le mensonge de l'Holocauste sur la base, réelle elle, des camps de concentration allemands, des déportations de Juifs, et des gazages insecticides au Zyklon B dans les camps afin de lutter contre les épidémies de typhus.

• En 1901, Rabbi Stephen S. Wise qui devint plus tard leader du Congrès Juif Américain, vantait les arguments du sionisme à un rassemblement politique. Il invoquait des souffrances de Juifs en Russie et autour de la Russie, les décrivant comme « 6 millions d'arguments vivants, en souffrance, et saignants en faveur du sionisme » (propos rapportés par le New York Times, 11 juin 1900, et cités par From Nuremberg to Nineveh, Marc Turley, page 164).


• La 10ème édition de l'Encyclopedia Britannica en 1902, à l'entrée Antisémitisme, déclarait : « Bien que l'antisémitisme ait été démasqué et discrédité, il est à craindre que son histoire ne soit pas arrivée à son terme. A l'heure où il reste plus de 6 millions de Juifs en Russie et en Roumanie qui sont systématiquement privés de dignité [degraded], et qui traversent périodiquement la frontière ouest, la question juive doit continuer à se poser en Europe ».



• 1905, suite aux révoltes en Russie, un prédicateur juif déclare dans un temple juif qu'« une Russie libre et heureuse, avec ses 6 millions de Juifs, signifierait probablement la fin du Sionisme, car l'abolition de l'autocratie éliminerait dans les faits les causes qui ont porté l'existence du Sionisme » (rapporté par le New York Times, 29 janvier 1905).



• 1905, le New York Times rapporte que le Procureur en chef de la religion en Russie a persécuté des Juifs, des Luthériens et des Catholiques. Il ajoute : « de 1890 à 1902, il a entraîné l'expulsion de 6 000 000 de Juifs de Russie » (New York Times, 1er novembre 1905).



• 1906, un publiciste juif renommé, Dr. Paul Nathan, tient un meeting d'une organisation juive en Allemagne, à propos de « la condition et du futur de 6 000 000 de Juifs en Russie ». Il déclare qu'il a « la ferme conviction que le Gouvernement russe a étudié une politique pour la "solution" à la question juive qui est l'extermination systématique et meurtrière ». L'orateur poursuit en lisant une circulaire adressée à la garnison d'Odessa appelant les soldats « à se lever et à écraser les traitres qui complotent afin de renverser le saint gouvernement du Tzar et de le remplacer par un Empire juif » (New York Times, 25 mars 1906).



• 1911, le Comité juif américain affirme dans son rapport annuel que « la Russie a, depuis 1890, adopté un plan délibéré pour expulser ou exterminer 6 millions de ses citoyens pour nulle autre raison qu'ils refusent de devenir membres de l'église grecque, mais préfèrent rester Juifs » (American Jewish Year Book, 1911-1912).



• 1911, Max Nordau, co-fondateur de l'Organisation Sioniste Mondiale, déclare au Congrès Sioniste que « les gouvernements [de Russie et d'autres pays de l'Europe de l'Est] préparent, de leur propre aveu, la destruction totale de 6 millions de personnes [des Juifs] » (http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/judaica/ejud_0002_0015_0_14907.html).




• 1914, le Comité Juif Américain appelle à une aide humanitaire pour « prendre en considération la situation désespérée de plus de 6 millions de Juifs qui vivent dans les zones de guerre » (New York Times, 2 décembre 1914).



• 1919, à la sortie de la première guerre mondiale, l'ancien gouverneur de l'état de New York, Martin H. Glynn, écrit un article dans l'hebdomadaire juif The American Hebrew, intitulé « La crucifixion des Juifs doit cesser ! ». Il s'agit d'une véritable complainte sans limite, modèle de victimisation sidérant afin de provoquer la pitié chez le lecteur et le pousser à donner de l'argent pour six millions de Juifs en souffrance au-delà du continent américain ! Le rédacteur affirme : « 6 millions d'êtres humains sont entraînés vers la tombe par un destin cruel et implacable. 6 millions d'hommes et de femmes sont en train de mourir par manque du nécessaire vital : 800 000 enfants réclament du pain. Et ce sort ne tombe pas sur eux par leur propre responsabilité ou par une transgression des lois de Dieu ou des Hommes. Mais par la tyrannie horrible de la guerre, et une soif de sang juif sectaire. Dans cet Holocauste menaçant de la vie humaine, oubliés les raffinements de la distinction de la Philosophie, oubliées les différences d'interprétation de l'Histoire [...] » (The American Hebrew, 31 octobre 1919).



• 1919, le Président des Etats-Unis, Woodrow Wilson, déclare dans son message annuel : « Ce fait que la population de 6 000 000 d'âmes en Ukraine et en Pologne a reçu l'avertissement par des actes et par des mots qu'elle va être totalement exterminée – ce fait constitue devant le monde entier le problème de plus haute importance des temps présents ». Le New York Times qui relate ces propos précise que « 127 000 Juifs ont été tués et que 6 000 000 sont en péril » (New York Times, 8 septembre 1919).



• 1920, la Campagne d'Aide Humanitaire Juive américaine appelle les Juifs américains à récolter des fonds pour la population juive des pays de l'Europe de l'Est « où vit la majeure partie de la population juive mondiale, et qui fut broyée par les flux et reflux des armées combattantes. Aujourd'hui 6 000 000 de Juifs font face aux jours les plus sombres jamais connus dans l'Histoire de la race ». La publicité souhaite récolter 35 000 000 $ ! (Tulsa, Daily World, 11 avril 1920)



• 1921, le New York Times affirme que « des documents officiels présentés au gouvernement de Berlin confirment que les 6 000 000 de Juifs de Russie font face à une extermination par massacre ». (New York Times, 20 juillet 1921)



• 1931, le Président de l'American Jewish Joint Distribution Committee, plus grande organisation humanitaire juive au monde, déclare que « 6 millions de Juifs en Europe de l'Est font face à la famine, et pire encore, qui arrive avec l'hiver. Si des fonds additionnels ne sont pas réunis par l'American Jewish Joint Distribution Committee pour atteindre un budget estimé de 2 500 000 $, un chaos et une misère sans précédents imposeront une honte éternelle à l'humanité dans son ensemble ». (Montréal Gazette, 29 décembre 1931)



• 1936, le futur premier Président de l'Etat d'Israël, le leader sioniste Chaim Weizmann, s'exprime devant la Commission Royale en Palestine. Il défend la cause sioniste qui « vise l'établissement de la maison nationale juive en Palestine. Le stimulus et l'espoir qui animent le Sionisme ne peut être compris sans faire le lien avec la situation du peuple juif en Europe centrale et orientale, où 6 millions de Juifs sont dans une position entre la vie et la mort » (The Jewish Western Bulletin, 11 décembre 1936, relayé par le London Times, 26 novembre 1936)



• 1939, l'association humanitaire juive américaine, United Jewish Appeal, lance une campagne locale à Saint Petersbourg. Le président de cette campagne, Milton S. Lew, déclare que « 6 millions de Juifs aujourd'hui en Europe luttent désespérément contre l'intolérance et le désespoir » (The Evening Independant, 22 février 1939).



• 1939, l'hebdomadaire juif américain The Jewish Criterion affirme qu'un haut gradé du ministère de la propagande nazie, Hans Ziegler, aurait déclaré dans un livre "Juden und der Weltkrieg" ("Les Juifs et la guerre mondiale") : « Un des résultats bénéfiques de la guerre mondiale qui arrive serait la destruction des 6 millions de Juifs dans l'Europe de l'Est et centrale ». Il s'agit d'une invention mensongère des milieux juifs. Aucun livre "Juden und der Weltkrieg" n'a été écrit en Allemagne par une personnalité du parti National-Socialiste. Il y eut cependant un livre dont le titre ressemble, "Die Juden im Weltkriege" ("Les Juifs dans la guerre mondiale"), écrit en 1916 par un Juif allemand, Felix A. Theilhaber, que l'on peut télécharger sur cette cette page. Ce livre est parfois pris à tort pour "Juden und der Weltkrieg" comme sur cette page sur Felix A. Theilhaber. Bien évidemment, Felix A. Theilhaber n'affirma à aucun moment en 1916 que 6 millions de Juifs étaient menacés d'extermination par la deuxième guerre mondiale ! (The Jewish Criterion, 13 Octobre 1939).



• 1940, Dr. Nahum Goldman, un des fondateurs du Congrès Juif Mondial, déclare : « Si les Nazis remportaient la victoire finale, 6 000 000 de Juifs en Europe seraient condamnés à la destruction » (The Palm Beach Post, 25 Juin 1940).



• 1943, Le Comité Juif Américain écrit dans le volume 6 des publications Contemporary Jewish Record : « Soudainement, durant l'été 1942, l'opinon publique mondiale était brusquement réveillée de sa léthargie lorsqu'elle réalisa que les Nazis avaient décrété l'extermination complète de 6 millions de Juifs » (Contemporary Jewish Record, vol 6, 1943). Il faut savoir qu'un tel décret d'extermination n'a jamais existé à l'époque de l'aveu même de l'histoire officielle.



• 1944, 8 mois avant la fin de la guerre, une organisation communiste américaine nommée United Electrical, Radio and Machine Workers of America, déclarait prématurément lors de sa 10ème convention : « 6 millions de Juifs ont été assassinés de sang froid » (United Electrical, Radio and Machine Workers of America Convention Proceedings, 25-29 septembre 1944).



• 1944, vers la fin de l'année, 6 mois avant la fin officielle de la seconde guerre mondiale, divers journaux affirment que la maison d'édition de l'Etat russe prépare la publication d'un « Livre Noir » en 5 volumes, contenant des documents – notamment des décrets et ordres du jour nazis ainsi que des témoins oculaires – démontrant « l'extermination de 6 millions de Juifs par les Nazis » (The Pittsurg Press, 28 novembre 1944 ; The Palestine Post, 28 novembre 1944 ; Youngstown Vindicator, 27 novembre 1944). Ce fameux « livre noir » est aujourd'hui totalement discrédité, et contient des récits extravagants mentionnant des chambres d'électrocution allemandes, des rivières de sang ou de la poudre d'os juifs utilisée pour la construction. On notera également que l'histoire officielle elle-même reconnaît l'absence de document établissant un ordre ou le déroulement des opérations de l'extermination de 6 millions de Juifs par le régime nazi.

Visualisations: 2396 | Ajouté par: veritepourtous | Note: 5.0/1
Nombre total de commentaires: 0
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent ajouter des commentaires
[ Inscription | Connexion ]