Vérité pour Tous
Bienvenue, Visiteur
Accueil » 2014 » Février » 9 » Dieudonné et l'ignoble mensonge de la « shoah »
20:47
Dieudonné et l'ignoble mensonge de la « shoah »

Un certain nombre de personnes s'interrogent toujours sur le fond de la pensée de Dieudonné concernant la « shoah ». Nous ne saurions prétendre lire dans les pensées de Dieudonné ou de toute autre personne (contrairement à tous les antiracistes professionnels qui ont cette prétention et cette arrogance), et nous pouvons bien entendu nous aussi nous tromper. Mais nous donnerons tout simplement notre avis sur cette question qui nous semble évidente, et qui l'est d'autant plus après l'interview de Dieudonné au magazine Causeur de l'attachante Elysabeth Levy – même si elle nous conspuerait sans aucun doute pour nos opinions sur la shoah.

Lorsque Dieudonné fait monter Faurisson sur scène, qu'il fait des sketchs avec lui, ou qu'il fait des allusions fines sur l'impossibilité des chambres à gaz homicides dans ses spectacles, est-ce de la pure provocation ? Ou est-ce tout simplement pour éveiller la curiosité du spectateur sur les thèses de Faurisson ? Ceux qui croient toujours à la shoah aiment à penser que Dieudonné est dans la provocation pure. Mais si l'on part du principe qu'il y a bien eu un génocide délibéré de 6 millions de personnes à raison de leur simple race ou religion, la provocation pure est particulièrement mal venue. Certes, l'on peut aussi invoquer le deux poids deux mesures comme justification à cette provocation déplacée, tant la shoah a été instrumentalisée de manière écœurante pour faire de l'argent et pour asseoir la domination d'une communauté sur les autres. Mais si ce n'était que cela, pourquoi ne pas concéder clairement aux Juifs leurs souffrance causée par la shoah, mais les provoquer uniquement sur le deux poids deux mesures, et désobéir à cette domination infâme et malsaine au nom de la souffrance de ses ancêtres ? Cela serait beaucoup plus constructif du point de vue du dialogue et de la compréhension entre les Juifs et les non-Juifs, et éviterait tellement d'ennuis...

Force est de constater que dans sa démarche intellectuelle, Dieudonné a clairement choisi d'aller dans la contestation de la shoah elle-même, en acceptant les risques que cela implique. Et cela n'est pas par pure provocation, ou pour faire du "business" – il en aurait fait énormément plus en restant dans le système. Dieudonné ne fait jamais dans la pure provocation gratuite, il y a toujours un message en toile de fond, une idée qu'il souhaite faire passer. S'il souhaitait faire de la provocation pure, pour le simple plaisir de la provocation, pourquoi dans ce cas ne ferait-il pas rire sur la pédophilie ? Certains répondront qu'il le fait. Mais plus exactement, il le fait pour la dénoncer, et non pour la rendre acceptable. Et lorsque Dieudonné fait rire sur la shoah, il le fait pour rendre les idées révisionnistes acceptables.

Outre ses relations d'amitié avec Faurisson – même si on peut bien sûr et heureusement avoir comme ami quelqu'un qui ne pense pas comme vous –, il faut remarquer ses relations avec Maria Poumier, révisionniste revendiquée et proche également de Robert Faurisson. Ceux qui voudront y voir un hasard, n'ont selon nous rien compris.

Et l'interview de Dieudonné dans Causeur confirme totalement cette idée. Lorsque Causeur l'interroge sur l’authenticité du génocide des juifs, Dieudonné répond (rapporté par Rue89) :

« Je ne suis pas du tout spécialisé dans ces choses-là. [...] De toute façon, la loi Gayssot interdit tout débat. Que les juifs soient morts dans les chambres à gaz ou ailleurs, c’est atroce. En même temps, j’aime bien écouter Faurisson. Mais je regrette que personne ne veuille l’affronter en débat et lui opposer des preuves. »

Le Nouvel Observateur cite aussi Dieudonné sur son opinion concernant les livres d'histoire :

« A propos des livres d’histoire de ses enfants, Dieudonné M’bala M’bala déclare que "les manuels d’histoire de l’Éducation nationale sont un tissu de mensonges auquel je ne crois pas une seconde" comme il le dit régulièrement dans ses spectacles. "D’ailleurs, qui écrit cette histoire ?", demande-t-il. »

Nous ne savons pas si Dieudonné tient cette dernière déclaration par rapport à la shoah, car nous n'avons pas accès à l'interview complète payante. On peut le penser clairement !

Mais que faut-il donc encore au lecteur pour comprendre que Dieudonné ne croit pas à la shoah, et qu'il fait tout simplement de son mieux, avec la loi Gayssot et avec la censure et la violence des « Gardiens de la Mémoire », pour éveiller la curiosité du public sur ce mensonge ?

Et nous attirons l'attention du public de Dieudonné, qui connaît très bien Dieudonné, son antiracisme structurel et son amour de la paix entre les peuples : si Dieudonné cherche à dénoncer le mensonge de shoah, il ne s'agit bien entendu en aucun cas de haine ; Dieudonné a compris au contraire que le mensonge de la shoah est la première source de conflit, d'atrocité et de domination dans le monde. Car il est également à la base de la domination d'un lobby politico-religieux sur le monde. Nous invitons nos lecteurs à lire notre article à ce sujet : la shoah, fondement idéologique de domination sioniste. Coup monté du 11 septembre, mensonge de la shoah ; il est temps pour l'humanité de se réveiller, de briser ses chaînes, et de créer un monde de paix !

Ceci étant dit, il n'est pas simple de rentrer dans le sujet, qui est relativement complexe. Il est en tout cas d'un abord plus complexe que le coup monté du 11 septembre. Quelques dizaines de minutes de documentaires qui sont souvent très bien faits sur internet, suffisent en effet pour réaliser la supercherie, basée sur la démolition contrôlée des tours ! On conseillera par exemple le documentaire Zéro, Enquête sur le 11 septembre. Certes Caroline Fourest, journaliste professionnelle, n'a elle toujours pas réalisé que ces tours qui s'écroulent sur elles-mêmes, complètement pulvérisées, et à la vitesse de la chute libre, étaient le résultat d'une démolition contrôlée ! Mais le spectateur intègre et libre le réalisera aisément.

Concernant le mensonge de la shoah, il existe peu de vidéos de qualité, et pour cause, leur diffusion publique vous envoie directement en prison. Il faut se plonger un minimum dans les écrits révisionnistes. Nous tenterons de proposer à l'avenir une approche simplifiée du problème, avec des textes synthétiques. En attendant, nous conseillons les vidéos suivantes, qui constituent une première approche facile, qui permet au minimum de se rendre compte de la teneur des arguments avancés par les révisionnistes, et de la faiblesse de l'histoire officielle :

Le documentaire Robert Faurisson - Un Homme, réalisé par Paul-Eric Blanrue.
Le révisionnisme en 30 minutes par Vincent Reynouard
Auschwitz: la surprenante véritée occultée, documentaire américain traduit par Vincent Reynouard
Le problème des chambres à gaz par Robert Faurisson

Bien entendu, l'idéal serait un débat public, libre et contradictoire, que les révisionnistes réclament depuis toujours ! Car la vérité ne craint pas le débat contradictoire, au contraire elle en sort grandie et renforcée, plus claire, plus affinée, plus belle.
Visualisations: 857 | Ajouté par: veritepourtous | Note: 5.0/1
Nombre total de commentaires: 0
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent ajouter des commentaires
[ Inscription | Connexion ]